La télépathique est-elle vraiment possible ?

télépathique
Accueil / Santé et fitness / La télépathique est-elle vraiment possible ?

Publié le : 09 juin 20235 mins de lecture

La possibilité de la transmission de la pensée d’une personne à une autre par interaction ou communication directe via leurs « esprits » se présente comme un sujet d’intérêt scientifique. Une telle hypothèse ouvrirait de nouveaux horizons dans la connaissance du réel et pourrait être la porte d’entrée vers des mondes insoupçonnés. Mais cette éventualité est-elle vraiment réaliste ?

Que signifie la télépathie ?

Qu’est-ce que la télépathie ? Le terme désigne un phénomène de nature parapsychologique qui, comme la prémonition et la lévitation (à ce jour), se trouve sans explication scientifique. Fondamentalement, la télépathie consiste à communiquer par l’esprit.

Le télépathe est considéré comme un individu doté d’une grande capacité extrasensorielle et d’un solide travail mental.

Certains sites, comme astro-medium.fr, offrent une définition un peu mystique de cette expression. Pour obtenir des informations, il suffit de taper sur les moteurs de recherche « la télépathie définition ». Les psychologues tentent de donner une explication scientifique à ce type de phénomène. Ils le définissent comme l’expression du sentiment de communication à distance par la pensée. Ils le définissent comme la manifestation par la pensée du ressenti de la nécessité de transmettre des informations à distance. Les conceptions populaires suggèrent que chez certains êtres vivants, il existe une propension à pressentir les événements. Tel est le cas, par exemple, des chiens, des chevaux et des chats. Pour clarifier ces différents propos, de nombreux scientifiques ont investi du temps pour tester cette hypothèse

Expériences sur la télépathie

Face aux multiples témoins d’une expérience télépathique, certains chercheurs ont entrepris de l’étudier. Parmi les plus notoires, on peut inclure celles menées par Karl Zener. Des individus ont été soumis à un contrôle statistique rigoureux à l’aide de cinq cartes, disposant de figures simples. Les résultats obtenus ont été décevants.

Les scientifiques Montaque Ullman et Stanley Krippner du Maimonides Medical Center de Brooklyn (New York) ont aussi étudié la transmission télépathique durant le sommeil. Les résultats démontrent une transposition de l’imagination de l’expéditeur dans le rêve du dormeur. Mais là encore les comptes rendus n’étaient pas satisfaisants.

Les célèbres « expériences de Ganzfeld », menées entre 1974 et 2004, ont conclu à un pourcentage positif de 37 %. Les travaux ont suscité la polémique et d’autres essais ont été entrepris, révélant un indice de probabilité de 34 %. Statistiquement, ce résultat reste appréciable, mais sur le plan concret, il soulève de sérieux obstacles, raison des abandons ultérieurs des études.

Un dernier exemple : Rupert Sheldrake, un biochimiste et physiologiste de l’Université de Cambridge, a aussi procédé à des vérifications de la télépathie dans le courant des années 2000. Au terme de 571 séances auprès de 63 volontaires, il est arrivé à la conclusion d’un taux de réussite à hauteur de 41 %.

Une probabilité dans l’avenir

Au regard de la science moderne, la télépathie telle que l’on imagine semble être imaginaire. Le corps semble dépourvu des facultés indispensables à cette prouesse. Cependant, la télépathie mécaniquement assistée se révèle possible. Selon le magazine Sciences et Avenir, des scientifiques ont essayé d’envoyer des messages rudimentaires de l’Inde vers le 28 mars 2014. Cette tentative a été ainsi fixée grâce à l’utilisation de diverses technologies. Pour faire parvenir le signal à son destinataire situé sur le territoire français, les scientifiques ont recours à la technique de la stimulation magnétique transcrânienne, une approche médicale destinée à remédier, entre autres, à diverses pathologies neurologiques. Et depuis quelques années, le milliardaire Elon Musk, essaye de développer des implants cérébraux disposant de des capacités nécessaires à soigner des affections neurologiques. Mais avec la technologie utilisée dans ce domaine, l’entrepreneur américain d’origine sud-africaine, envisage également de mettre sur pied un dispositif permettant à chaque individu de communiquer avec un ordinateur ou un téléphone par télépathie. Bien que cette idée semble incongrue à leur actuelle, elle pourra voir le jour d’ici à une dizaine d’années.

Plan du site